la périféerique : anneau d'air pur  

 

 

Foire aux questions

Voici les réponses que nous pouvons apporter aux questions et aux objections qui nous sont le plus fréquemment posées sur le projet et sur son organisation. Autant d’arguments pour convaincre des gens autour de vous de soutenir le projet !

Projet

La Périféerique sera-t-elle une course ou une rando ?
Pourquoi m’inscrire au comité de soutien ? On ne sera jamais assez nombreux, quelques milliers de personnes ne suffiront pas à faire efficacement pression sur les pouvoirs publics.
Le Périphérique n’est pas un endroit très agréable pour une épreuve sportive.
Si les autorités refusent de fermer le Périphérique, pourquoi ne pas proposer d’organiser la course sur les Maréchaux ?
Ce n’est pas un seul jour sans voiture sur le Périph’ qui va diminuer la domination de la voiture et résoudre les problèmes de pollution en région parisienne.
La Périféerique est un projet contre la voiture, qui va opposer les automobilistes aux piétons.

Organisation

Si je m’inscris comme bénévole, est-ce que je pourrai tout de même participer à la course ?
A quoi sert l’adhésion ?
Comment fait-on pour adhérer ?


Projet

La Périféerique sera-t-elle une course ou une rando ?
Probablement une course à pied, des randonnées en roller et en vélo, une course et une rando pour les fauteuils roulant. Pour choisir la formule adaptée à chaque sport, nous consulterons évidemment les associations et fédérations correspondantes. Par exemple les pratiquants du roller sont habitués aux randonnées collectives, alors que les coureurs à pied ne connaissent que les compétitions avec classement individuel (même si ils ne s’y battent souvent que contre eux-même !)

haut de page

Pourquoi m’inscrire au comité de soutien ? On ne sera jamais assez nombreux, quelques milliers de personnes ne suffiront pas à faire efficacement pression sur les pouvoirs publics.
Le comité de soutien a d’abord une portée symbolique… et puis si quelques milliers de personnes soutiennent l’idée, c’est signe que le projet peut sans doute plaire au plus grand nombre. Le comité de soutien nous aidera également à convaincre la Mairie de Paris de réaliser un sondage auprès des parisiens et franciliens pour mesurer l’intérêt du public.
Enfin, rejoindre le comité de soutien vous permet de recevoir la lettre d’information mensuelle.

haut de page

Le Périphérique n’est pas un endroit très agréable pour une épreuve sportive.
Enfermé dans sa voiture à 80 km/h ou coincé dans les embouteillages, avec un bruit assourdissant et des odeurs nauséabondes, l’automobiliste prête en général peu d’attention au paysage et a bien peu de chance d’apprécier son passage sur le Périph’ !
Pourtant le tour de Paris offre quelques jolis points de vue sur la capitale. Surtout, comme l’a écrit un bénévole, « l’absence de voitures et le silence donneront à ce paysage urbain un exotisme tout à fait étonnant » !

haut de page

Si les autorités refusent de fermer le Périphérique, pourquoi ne pas proposer d’organiser la course sur les Maréchaux ?
Le Périph’ est le meilleur symbole de la domination de l’automobile sur les autres modes de transports, c’est pour cela que nous l’avons choisi pour y réaliser notre projet !
D’autre part, la fermeture du Périphérique est assez simple à réaliser puisqu’il ne croise aucun autre axe de circulation. Il suffit d’en fermer les voies d’accès, comme cela est fait régulièrement la nuit pour l’entretien et les travaux.
Toutes les autoroutes arrivant sur Paris sont connectées aux boulevards des Maréchaux, sans qu’il soit nécessaire d’emprunter le Périphérique. Ainsi la fermeture du Périph’ ne perturbera pas les flux d’entrées et de sorties de Paris, alors que la fermeture des Maréchaux les bloquerait totalement en empêchant l’accès aux Portes.

haut de page

Ce n’est pas un seul jour sans voiture sur le Périph’ qui va diminuer la domination de la voiture et résoudre les problèmes de pollution en région parisienne.
C’est certain ! Mais là encore la dimension symbolique est importante. Il s’agit de montrer que Paris n’est pas « prisonnière » du Périphérique, qu’une alternative au tout-voiture est possible. La fermeture du Périphérique sur une journée marquera la volonté politique de rééquilibrer les moyens de transports au profit des modes de déplacement non-polluants.
L’effet sur la pollution sera concrètement mesurable, au moins en ce qui concerne la pollution sonore et les odeurs !
Nous pensons aussi qu’un tel projet peut amener une prise de conscience chez ceux qui utilisent leur voiture au quotidien pour des trajets courts qui pourraient être fait à vélo par exemple.

haut de page

La Périféerique est un projet contre la voiture, qui va opposer les automobilistes aux piétons.
Ce n’est bien sûr pas l’objectif visé ! La plupart des gens sont d’ailleurs à la fois automobilistes et piétons, selon les circonstances. D’ailleurs, quel automobiliste, coincé quotidiennement dans les embouteillages, n’a pas rêvé un jour d’un Périph’ vidé de ses véhicules, sans bruit et sans odeurs ?!
Nous sommes bien conscient de l’importance du Périphérique pour le trafic automobile en Ile-de-France. Mais nous pensons aussi qu’une proportion non négligeable du trafic province-province (notamment les poids lourds) emprunte le Périph’ plutôt que d’utiliser les voies de contournement de Paris (A86 et Francilienne), juste pour gagner quelques kilomètres.

haut de page

Organisation

Si je m’inscris comme bénévole, est-ce que je pourrai tout de même participer à la course ?
Bien sûr ! Vous pouvez vous impliquer sur la mobilisation du public et l’organisation du projet, tout en envisageant de participer à la course. Certes nous aurons besoin de très nombreux bénévoles pour l’encadrement et l’assistance aux participants, mais chacun est libre de choisir la nature et le degré de son engagement.

haut de page

A quoi sert l’adhésion ?
Les cotisations des membres permettent principalement de financer les frais de fonctionnement de l’association (téléphone, timbres, photocopies,…). Même sans supporter de charges salariales, l’association a besoin de fonds pour mener à bien la mobilisation autour du projet et les discussions avec les pouvoirs publics.
D’autre part, l’adhésion symbolise plus encore que l’inscription au comité de soutien, votre engagement pour le projet, votre volonté de le voir aboutir. Ainsi tous les bénévoles, amenés à s’impliquer dans la réalisation du projet, sont invités à adhérer à l’association.
Enfin, l’adhésion vous permet de participer pleinement aux instances de l’association (conseil d’administration, bureau, commissions,…)

haut de page

Comment fait-on pour adhérer ?
C’est très simple, il suffit d’imprimer et de remplir un bulletin d’adhésion et de le renvoyer par courrier à l’association, accompagné d’un chèque de 15 euros représentant le montant de la cotisation annuelle. L’adhésion est valable pour une année civile.

haut de page